Les 5 Meilleurs Fauteuils Roulants à Mains Pour Personnes à Mobilité Réduite

Le fauteuil roulant également appelé VPH (acronyme de Véhicule pour Personne Handicapée) est un équipement médical qui se choisit suivant les conseils avisés d’un ergothérapeute. Il faut se rendre à l’évidence, choisir le meilleur fauteuil roulant n’est pas un jeu d’enfant.

Quel que soit le degré de dépendance d’une personne à mobilité réduite, le choix de ce dispositif dépendra effectivement de plusieurs critères de confort et de maniabilité. Pour éviter de se tromper d’achat, il convient donc de se renseigner au préalable. Si vous n’avez pas pu contacter un ergothérapeute, prenez tout au moins le temps de parcourir ce guide comparatif.

Dans cette revue, vous trouverez une sélection des produits au meilleur rapport qualité-prix. Vous allez également y découvrir les bons tuyaux qui vous amèneront à faire le meilleur choix.




Quel est le meilleur fauteuil roulant?

Avant d’acheter un VPH, vous devez définir le statut du patient. Auriez-vous besoin d’un fauteuil roulant bariatrique, d’un VPH pour personne lourdement handicapée, ou plutôt d’un modèle pour une personne en convalescence ? Lorsque vous auriez défini le profil du patient, vous pourriez ensuite affiner vos choix en vous y basant.

Mis à part le critère de la compatibilité, le meilleur des fauteuils roulants également permettre au patient de profiter :

  • D’un bon confort d’assise ;
  • D’une vitesse de propulsion optimale ;
  • D’une facilité d’exécution des gestes quotidiens ;
  • D’une sécurité accrue.

Les différents éléments qui constituent le dispositif entrent en scène dans la détermination de ces quatre critères. Quelles que soient la marque et la configuration, un bon VPH doit aussi être facile à transporter. Si vous êtes assez limité dans les budgets, pensez également à choisir un modèle pris en charge par votre mutuelle.

#1 Fauteuil roulant avec repose jambe Elite Care ECSP02

Ce fauteuil roulant avec repose pied réglable et amovible comporte deux grands pneus arrière et deux petites roues avant. Sa hauteur est de 90 cm ; au niveau de la largeur et de la profondeur, il fait un 62 cm x 102 cm. Ses accoudoirs se relèvent et disposent d’une hauteur de 25 cm une fois mis en place.

Elite Care ECSP02 est conseillé aux patients convalescents ne pesant plus de 120 kg.

Ce VPH est pliable. Il profite donc d’une facilité de stockage et de transport. En outre, il est avantagé par sa configuration de fauteuil roulant de transfert.

 

#2 Chaise roulante Mobiclinic Alcazaba

Ce fauteuil roulant autopropulsé profite d’un squelette en acier. Son dossier et son assise sont faits en tissus ignifuges, et ses roues sont assez massives pour résister aux chocs. Les repose-pieds et les accoudoirs de ce VPH sont fixes. Au niveau des dimensions, sa hauteur est de 86 cm, sa largeur dépliée est de 46 cm et sa largeur pliée fait 24 cm.

Ce VPH mobiclinic de la gamme Alcazaba convient aux personnes qui recherchent un VPH facile à transporter en voiture. Attention, sa capacité de charge maximale est de 100 kg.

Le véhicule est avantagé par son ratio confort-ergonomie.

 

#3 Chaise roulante D Pro T

Ce fauteuil roulant pliable léger est surmonté sur des roues anti-crevaison. Elle se peut déplacer aux moyens des mains du patient, mais peut aussi être poussée, car dispose de poignées à la hauteur du dossier. Son siège en nylon est rembourré, il en est de même pour ses accoudoirs. Quant à ses repose-pieds, ils sont pliables et détachables.

La chaise roulante D Pro T convient à une utilisation en interne et en externe. Il est apte à supporter un poids maximal de 100 kg.

Ce VPH est avantagé par ses configurations rembourrées qui confèrent un confort optimal aux patients.

 

#4 Fauteuil roulant de voyage Drive Medical TC005

Ce fauteuil roulant de voyage est proposé avec un sac de transport léger avec roues. Sa structure est en aluminium ; son dossier et son assise sont en textile renforcé. Outre, il dispose de plusieurs entretoises qui renforcent sa résistance. Une fois plié, le Drive Medical TC005 fait 1/3 de la taille d’un VPH classique.

Ce modèle est recommandé aux personnes à mobilité réduite modérée qui sont contraintes de se déplacer fréquemment.

Drive Medical TC005 est avantagé par sa légèreté et par sa bonne qualité qui se démarque. En outre, il est très apprécié pour sa configuration pliée très compacte.

 

#5 Fauteuil roulant pliable et léger Prim S22

Ce fauteuil avec repose jambe amovible et accoudoirs rabattables se plie et de déploie en un tour de main. Sa structure est en acier léger et ses roues sont pleines. Comme il est fait en acier, il est assez solide, mais pèse par contre 20.1 kg. La hauteur de son dossier est de 46 cm et la profondeur de son siège est de 40 cm.

Cette chaise roulante convient bien à l’usage des personnes âgées, des personnes convalescentes et des personnes à mobilité réduite accrue.

Ce modèle est avantagé par ses accoudoirs réglables qui s’accommodent aux réels besoins du patient.




Qu’est-ce qu’un fauteuil roulant?

Les fauteuils roulants sont des véhicules d’aide aux déplacements réservés aux personnes soufrant d’une manière ou d’une autre, d’une difficulté à se déplacer avec les deux jambes. C’est un équipement médical recommandé par le médecin traitant ou acheté suite à une initiative personnelle.meilleur-fauteuil-roulant

Cet équipement se choisit préférablement sous les conseils d’un professionnel du corps médical.

Toutes les personnes ayant un problème de motricité, qu’il s’agisse de personnes à handicape physique, de personnes âgées, de personnes souffrant d’obésité ou encore de personnes convalescentes, ont le droit de se procurer d’un fauteuil roulant. Ce véhicule d’aide au déplacement peut servir tout aussi bien en intérieur qu’en extérieur.

Le VPH est proposé sous ces deux configurations : manuelle et électrique. Le choix entre les deux types de fauteuils dépendra du degré d’invalidité de l’utilisateur. Dans tous les cas, le modèle manuel reste le plus courant et le mieux recommandé. Mis à part l’achat, il est également possible de se procurer d’une chaise roulante par le biais de la location.

Les questions à se poser avant de valider son achat

Bien avant d’effectuer l’achat d’un VPH, il faut se poser les bonnes questions. Les réponses vont vous aider à affiner vos choix. D’ailleurs, si vous consultez un ergothérapeute avant votre achat, il vous posera des questions de routine qui vont lui permettre de mieux vous guider. Alors, voici entre autres les questions auxquelles vous devez vous intéresser :

Qui utilisera l’équipement?

En répondant à cette question, vous serez mieux en mesure de déterminer le type de VPH que vous devriez prendre. Si la personne qui utilisera l’équipement a une corpulence assez robuste, vous auriez par exemple besoin de vous orienter vers les modèles à structures solides. Par contre, pour un enfant, il faudra choisir un modèle à structure légère.

La réponse va également vous orienter vers les bonnes dimensions et les bonnes caractéristiques. Si le patient dispose encore de toutes ses facultés mentales et a besoin de se déplacer fréquemment en extérieur par exemple, il lui faudra un fauteuil roulant 4 roues motrices. Dans le cas contraire, il faudra prendre un modèle manuel confortable et facile à manier.

Où et comment le VPH sera-t-il utilisé?

Les patients ne vivent pas forcément d’une manière stationnaire. Certaines personnes souffrant d’une certaine forme d’invalidité physique peuvent encore effectuer des activités extérieures sans grandes contraintes. Dans ce cas de figure, il faudra envisager l’achat d’un VPH qui pourra résister aux terrains accidentés. Donc, optez pour les modèles à roues tout terrain.

Dans le cas d’un patient qui reste la plupart du temps en intérieur, il faudra choisir un modèle manuel. Ici, le choix des roues est totalement libre. Quoi qu’il en soit, assurez-vous d’avoir des roues assez solides et assez stables pour permettre les petites sorties dans la cour.

Qu’en est-il de la facilité de rangement et de transport?

La majorité des VPH standards sont légers et faciles à transporter. Ces équipements sont notamment ceux réservés à des utilisations d’appoint. De ce fait, si le patient est contraint de se déplacer aux moyens d’un VPH pendant deux à trois mois, vous n’auriez pas vraiment à vous en faire pour ce qui est de la facilité de transport et de stockage.

Dans le cas d’une invalidité sévère, il faudra songer à prendre un VPH qui soit tout aussi bien confortable et sécuritaire en plus d’être pliable et facile à ranger ou à transporter. Donc, quelle que soit l’envergure de l’invalidité du patient, optez toujours pour les fauteuils pliables avec repose-pieds, et accoudoirs détachables.

En outre, vous pouvez vous orienter vers l’achat de ces modèles livrés avec un sac de transport à roulettes comme le Drive Medical TC005.

Le produit est-il soumis à garantie ou non?

La garantie est la clé qui vous permettra d’obtenir une certaine forme de dédommagement en cas de défaillance du véhicule.  Assurez-vous de prendre un VPH soumis à garantie si vous désirez être assuré de toutes sortes de désagréments en cours d’utilisation. Il convient également de souligner que seuls les produits à qualité normative sont soumis à garantie.

Donc, que vous soyez à la recherche d’une chaise roulante pour personne souffrant d’obésité, ou pour personne âgée, ou autres encore, assurez-vous d’avoir la garantie du fabricant.

Les caractéristiques à considérer avant l’achat

Les fauteuils roulants manuels et basiques disposent presque tous des mêmes caractéristiques. Cependant, quelques différences avantagent certains modèles au détriment des autres. Prendre connaissances des caractéristiques clés va certainement vous aider à affiner vos choix.

Pour cela, pensez à considérer les questions : d’aptitude au pliage, d’éléments d’appui (accoudoirs et repose-pied), de confort et de poids.

Aptitude au pliage

La majorité des fauteuils roulants sont pliables. Seulement, il faudra vérifier leur aptitude au pliage. En effet, si certains modèles sont assez difficiles à prendre en main à ce niveau, d’autres restent commodes. Vous devez donc considérer le mécanisme de pliage et de déploiement du fauteuil avant de le prendre.

En outre, soyez sûr d’avoir un modèle qui pourra parfaitement convenir à vos projets de transportation et de rangement une fois plié. Si vous vous déplacez en auto par exemple, assurez-vous de prendre un modèle pliable qui soit assez compact pour être contenu dans la malle ou sur la banquette arrière.

Repose-pieds et accoudoirs

Sur les chaises roulantes classiques, on retrouve toujours des repose-pieds et des accoudoirs. Sur certains modèles, les éléments restent fixes sur la structure de la chaise. Avec d’autres modèles, ils peuvent être pliés ou rabattus. Sur les modèles destinés aux voyages, les repose-pieds et les accoudoirs sont souvent détachables.

Le repose-pied et les accoudoirs sont toujours nécessaires, car ils accroissent le confort de l’utilisateur. Donc, choisissez la configuration qui conviendra le plus aux utilisations et aux tendances de déplacement du patient.

Confort

Au niveau du confort, il ne faut pas minimiser l’impact de la posture du dos sur la santé générale du patient. En effet, si ce dernier reste avachit sur son fauteuil, il pourra développer des problèmes au niveau de sa colonne vertébrale et de ses nerfs sciatiques. En outre, si son assise n’est pas assez convenable, les problèmes d’hémorroïdes pourraient survenir !

Alors, pour un patient qui restera le plus clair de son temps sur un VPH, assurez-vous de prendre un modèle à dossier convenable et à assise confortable. En d’autres termes, la longueur du dossier devrait permettre au patient d’avoir un bon soutien ; il en est de même pour sa rigidité. Quant à l’assise, préférez-la dans une configuration rembourrée.

Outre cela, les chaises roulantes qui disposent d’accoudoirs et de repose-pieds réglables sont toujours à considérer. Elles favorisent la bonne tenue de la personne à mobilité réduite et l’aide à avoir une posture convenable.

Le poids de la chaise

Le poids d’une chaise roulante va déterminer sa facilité de propulsion que ce soit par le patient lui-même ou par une tierce personne. Ici toutefois, le choix se fera en fonction de la corpulence de l’utilisateur. Si le patient est en soin bariatrique, vous serez contraint de prendre un VPH assez lourd et bien solide. Autrement, l’équipement s’usera très précocement.

Pour les autres types de patient, il vous sera tout à fait possible d’opter pour un modèle à structure légère. Cependant, il faudra toujours respecter la capacité de charge indiquée par le fabricant. Si le patient pèse 80 kg, il faudra éviter de prendre un VPH qui ne pourra supporter que 75 kg et ainsi de suite.

Il faut aussi se rappeler qu’aller outre le poids indiqué par le fabricant pourra provoquer des accidents. Les différentes parties du véhicule pourraient céder sous un poids qu’il n’est pas apte à supporter et le patient risquera de se faire encore plus mal !

Les différents types de fauteuils roulants:

Les VPH sont proposés sous différents types. Vous trouverez dans le commerce un fauteuil roulant électrique 6 roues, un autre avec un panel de vitesses, les modèles classiques manuels et bien d’autres. Vous auriez en l’occurrence l’embarras du choix et pourrez être en difficulté au moment de valider votre achat. Certainement, l’achat d’un tel équipement peut toujours nous assaillir de doutes.

Prendre en connaissance les modèles existants dans le commerce pourrait donc aider l’acheteur à faire le choix le plus convenable. Aussi, s’informer au préalable donnera au patient la chance de contribuer à la décision du choix, si l’achat ne vient pas de sa propre initiative. Voici donc les modèles les plus courants sur le marché, que vous devez connaitre :

Les modèles manuels

Les VPH de modèle manuel sont ceux qui ne sont pas motorisés. Ils peuvent, soit être autopropulsés soit poussés par une tierce personne. Le choix entre ces deux configurations dépendra entièrement des réels besoins du patient. Pour les modèles destinés à être poussés, le mieux serait de choisir une configuration à petites roues.

Bien entendu, les fauteuils autopropulsés disposent toujours de roues arrière à grands diamètres. Dans tous les cas, les chaises roulantes autopropulsées peuvent toujours être munies de poignées poussoirs. Ce type de configuration est d’ailleurs conseillé, car à un moment ou à un autre, le patient pourrait avoir besoin d’assistance.

Les fauteuils roulants ultras légers

Les fauteuils roulants ultra légers sont pour la plupart faits avec une structure en aluminium. Ces VPH sont proposés avec des capacités de charge variées. Il est bien possible d’en trouver un qui puisse contenir un poids maximal de 150 ou 160 kg. Souvent, leur poids de charge minimal est de 100 kg.

Si vous comptez prendre un tel modèle, assurez-vous d’avoir la garantie du fabricant. Cette mention assurera la durabilité de la structure du VPH. En outre, si le patient est souvent contraint à se déplacer sur de longues distances, que ce soit par véhicule terrestre ou aérien, le modèle ultra léger lui conviendra parfaitement.

Les fauteuils roulants ultra légers sont également spécialement recommandés aux enfants. En effet, avec de tels modèles les enfants auront l’avantage d’une facilité de propulsion.

Les fauteuils roulants verticalisateurs

Les VPH verticalisateurs sont des modèles qui ont été conçus pour permettre aux patients de profiter d’une plus grande liberté de mouvement. Ils permettent à ces derniers d’avoir un plus grand accès sur leur environnement et de se soulager les jambes et le dos en cas d’engourdissement ou de fatigue. Les verticalisateurs sont dotés d’un levier qui permet aux patients d’avoir le plein contrôle.

Bien entendu, ce sont des fauteuils à configuration assise qui peuvent être relevés pour permettre aux patients de se tenir debout tout en étant soutenus. La vitesse de roulement d’un verticalisateur peut être changée au gré des besoins du patient via son levier de contrôle. Le levier en question est disposé à une hauteur qui pourrait convenir à tous les patients.

Sur un verticalisateur, il est possible d’ajuster la longueur des accoudoirs, la position du dossier, l’angle de carrossage, ou encore la hauteur du repose-pied. En outre, le patient peut régler selon ses besoins, l’angle de verrouillage du fauteuil lorsqu’il se mettra à changer de position.

Ces modèles sont très confortables et ont été conçus pour durer. Toutefois, ils sont notamment conseillés aux patients qui disposent encore de leur entière aptitude mentale, mais qui sont malheureusement lourdement atteints physiquement.

Les fauteuils roulants à bascule ou inclinables

Dans la configuration inclinable, le fauteuil roulant dispose d’un dossier qui peut être ajusté en angle pour convenir au mieux aux besoins du patient. Lorsque le dossier doit être maintenu droit, il est calé par un système de blocage à bascule. Le dossier inclinable permet au patient de se soulager un court instant après s’être avachi trop longtemps en position assise.

Ces fauteuils à dossier inclinable conviennent alors mieux aux personnes en convalescence. Ils sont également conseillés aux personnes qui ne sont pas nécessairement contraintes de rester assises à longueur de journée.

Pour ce qui est des chaises roulantes à bascule, elles permettent au patient de se basculer tant au niveau de leur assise qu’au niveau de leur dossier. Ce type de configuration permet mieux au patient de se dégourdir. Les chaises roulantes à bascule sont de ce fait conseillées aux personnes qui souffrent d’un handicap physique lourd.

Quoi qu’il en soit, il faut laisser le choix au patient. Seul ce dernier pourra déterminer ses réels besoins. Il faut en effet prendre en compte les ressentis personnels des premières personnes concernées.

Choisir entre les modèles manuels et les modèles motorisés

Les personnes atteintes d’une manière ou d’une autre d’une incapacité physique ont le choix entre la chaise roulante manuelle et celle à moteur. Choisir entre ces deux configurations n’est pas forcément décisif si l’on évoque l’efficacité. Visant tous deux au même but, ces deux fauteuils sont à la base constitués des mêmes éléments essentiels.

Le modèle manuel se démarque par sa facilité de prise en main et par son fonctionnement qui ne nécessite pas l’énergie électrique. En d’autres termes, il est économe, facile à monter, se déploie par la force des bras du pousseur ou du patient. Outre, il est disponible dans une configuration bariatrique, basique et peut aussi servir de fauteuil roulant de transfert.

Quant au modèle motorisé, il est apprécié pour son automatisme et pour ses roues qui sont souvent compatibles aux terrains accidentés. Les chaises roulantes motorisées sont plus pratiques pour les patients qui ne sont pas aptes à propulser un VPH par la force de leur bras. Également disponible sous plusieurs configurations, les VPH motorisés coûtent toutefois plus cher.

Donc, d’un côté on a un VPH économe et pratique, mais qui peut être inadéquat aux personnes souffrant d’un lourd handicap physique. D’un autre côté, on a un modèle automatique et résistant, mais qui est assez onéreux tant au niveau du prix d’acquisition qu’au niveau du coût d’utilisation. Pour éviter de faire un mauvais achat, le choix devrait donc se faire suivant les contextes externes.

Plus précisément, si le patient est souvent assisté et qu’il est toujours apte à utiliser la force de ses bras, une chaise roulante manuelle lui conviendra mieux. Par contre, si le patient n’est plus disposé à propulser le VPH avec la force de ses bras, il lui faudra un modèle motorisé. Attention toutefois, ce dernier s’utilise préférablement au rez-de-chaussée.

Pour vous aider à y voir encore plus clair, voici une comparaison simple des deux modèles :

Chaise roulante manuelle:

Peu chère, se monte en un tour de main, se pousse ou se propulse sans assistance, convient notamment en intérieur, permet au patient d’avoir un minimum d’indépendance, simple à entretenir, peut convenir à différents types de patients.

Chaise roulante motorisée:

Onéreuse, peut prendre plus de temps au montage, se meuve automatiquement, peut convenir à un usage en extérieur, rend le patient totalement sédentaire, pourrait être plus difficile à entretenir, peut convenir à différents types de patients.




Comment choisir un nouveau fauteuil roulant?

À première vue, les chaises roulantes semblent toutes pareilles. Elles disposent toutes de roues, d’une assise et d’un dossier. Certainement, on note quelques différences matérielles au premier coup d’œil. Certains modèles peuvent par exemple disposer d’un dossier plus haut, tandis que d’autres sont présentés avec une assise rembourrée ou six roues au lieu de deux ou quatre.

Ensuite, si l’on va plus loin, on notera les différences de fonctionnalités. Ici, on parle entre autres des :

  • Repose-pieds amovibles ou détachables et de ceux qui sont fixés ou encore des VPH qui en sont dépourvus. Il en est de même pour les accoudoirs ;
  • Assises fixes ou à système de bascule, rembourrés ou non ;
  • Dossiers fixes, inclinables ou à système de bascule, rigides, rembourrés ou en textile ;
  • Nombres et tailles de roues ;
  • Modèles manuels ou motorisés ;
  • Systèmes de pliage, de stockage et de transportation ;
  • De la présence ou non de poignées à hauteur de dossier, et des modes de propulsion ;
  • De la console de commandes pour les modèles motorisés.

Après avoir évalué les caractéristiques fonctionnelles, on peut encore entrer en détail et évaluer le VPH selon : sa taille, la nature de ses roues, sa capacité de charge, ses modes d’ajustement, sa compatibilité au déplacement en intérieur et en extérieur, etc. Par la suite, il faudra s’intéresser au ratio confort sécurité, à la qualité et au prix.

Suivant tous ces critères, l’acheteur va devoir procéder par élimination en prenant en compte : l’âge du patient, son niveau de capacité physique et mentale, ses habitudes de déplacement, sa morphologie et ses mensurations. Il faudra également penser au temps d’utilisation du VPH. S’agit-il d’un équipement d’appoint ou plutôt d’un équipement vital ?

Lorsque vous auriez étudié toutes ces caractéristiques, vous allez pouvoir faire votre choix plus facilement. Certainement, vous pouvez demander conseils auprès d’un professionnel si vous avez des doutes. Vous pouvez entre autres vous adresser au médecin traitant du patient, à un ergothérapeute ou à un vendeur expérimenté.

Toutefois, pour vous aider à voir un semblant de ligne directive, considérez notamment les points suivants :

  • La taille et le type des roues doivent être adéquats au terrain d’utilisation ;
  • Toutes les fonctionnalités d’ajustement (hauteur des poignées, inclinaison du dossier, basculement de l’assise, réglage du repose-pied et des accoudoirs, console de commande – modèle motorisé –, etc.) ;
  • La taille de la chaise et ses options de confort-sécurité ;
  • Son système de pliage et de déploiement (en vue de la facilité de transport).

Conseils

Après avoir lu les lignes ci-haut, vous devez maintenant avoir une idée plus concrète du choix que vous devez faire. Cependant, pour mieux vous aider encore, voici quelques conseils pratiques :

  • Si la chaise roulante ne sert que pendant un court moment, optez pour les modèles pliables et légers. Nul besoin d’investir dans un modèle encombrant et onéreux. Quoi qu’il en soit, prenez en compte les critères de confort et de sécurité.
  • Pour un patient qui n’a pas nécessairement besoin d’un repose-pied, il serait plus judicieux d’opter pour une chaise roulante qui offre une option de repose-pied amovible.
  • Le modèle choisi doit être compatible aux endroits les plus fréquentés par le patient. Sa taille doit être proportionnelle aux systèmes d’accès de ces endroits (portes, ascenseurs, etc.).
  • Si le patient est contraint d’utiliser les escaliers, il faudra équiper son matériel d’un monte-escalier.
  • Un modèle qui dispose d’une suspension conviendra mieux aux patients qui circulent souvent sur des terrains accidentés.
  • Pensez à louer une chaise roulante si son utilisation ne se fait que d’une très courte durée.

Questions:

Nombreuses sont les questions que se posent les patients et les familles lorsqu’il s’agit d’acheter une chaise roulante. Choisir cet équipement n’est certainement pas facile. Considérer les questions relatives au bien-être du patient, celles qui se rapportent à la compatibilité de l’équipement vis-à-vis des endroits fréquentés par ce dernier et celles relatives au budget n’est pas toujours facile.

Cependant, il faut bien faire un choix. Cette liste de 5 questions réponses pourra vous aider à affiner encore mieux votre choix :

Combien coute un VPH?

Le prix d’une chaise roulante peut varier suivant plusieurs critères. Tout d’abord, la qualité de ses matériaux de conception va entrer dans l’évaluation de son prix. Ensuite, le fabricant déterminera son coût suivant sa configuration ; donc, selon qu’il soit simple, manuel et équipé d’un verticalisateur, motorisé ou motorisé avec verticalisateur, etc.

Mis à part ces deux critères, les fonctionnalités et les caractéristiques d’ajustement entrent également en jeu. Il faut savoir que le prix des modèles pour enfant et de ceux dédiés aux adultes connaît également quelques écarts. Un VPH manuel et pliant pour enfant coûtera par exemple 560 € tandis qu’un modèle adulte pliant à châssis en aluminium coûtera 570 €.

Les modèles de base qui servent notamment aux transferts coûtent quant à eux dans les 390 €. Ils ne sont pas chers en l’occurrence, mais ne peuvent pas toujours convenir à un usage quotidien rigoureux. Pour ce qui est des modèles manuels avec verticalisateur, ils coûtent dans les 2 250 €. Bien entendu, les variantes motorisées sont plus onéreuses et peuvent atteindre les 20 000 €.

Dans le cadre d’un achat pour un patient qui souffre d’une incapacité physique accrue, il faudra prévoir un budget qui avoisine les 30 000 €. Pour plus de précision, ces modèles très onéreux sont ceux qui disposent des fonctionnalités les plus avancées. Quoi qu’il en soit, il vous est bien possible de trouver une « smart chair » à moins de 3 000 €.

Quel que soit le prix proposé par le vendeur, si vous disposez d’une bonne assurance santé ou d’une assurance accident, vous n’auriez à assumer qu’une partie du coût du VPH. Donc, avant de faire un achat qui pourra vous coûter « un bras », pensez à réviser vos papiers d’assurance. Aussi, consultez votre assureur pour avoir des conseils d’achats plus avisés.

Est-il intéressant d’acheter un VPH de seconde main?

L’alternative de l’achat d’occasion pourrait être une bonne résolution si vous êtes assez limité au niveau du budget. Sur le marché des occasions, vous trouverez des VPH à prix presque dérisoire. Les propriétaires revendent leur chaise roulante pour cause d’inutilisation, d’inadéquation ou encore parce qu’ils souhaitent s’acquérir d’un modèle plus performant.

Les modèles vendus pour cause d’inutilisation sont souvent presque neufs. En effet, dans ce cas de figure le propriétaire initial se serait procuré de l’équipement pour une utilisation à court terme. Il en est de même pour ce qui est de la revente pour cause d’inadéquation.

Quant à ceux qui revendent pour acheter un modèle plus performant, ils cherchent notamment à compléter le budget de leur nouvel achat. De ces trois types de revendeur, les deux premiers restent les plus intéressants, car ils proposent souvent des produits presque inutilisés. Toutefois, leur prix pourrait être plus élevé que celui du troisième type de revendeur.

Dans tous les cas, si vous comptez investir dans l’occasion, vous devez vous assurer d’avoir un produit encore fonctionnel. Du moins, il faudra des roues bien stables et fonctionnelles, un dossier qui ne lâche pas et une assise qui soit toujours confortable.

Il faut aussi retenir que l’achat d’un VPH de seconde main peut être intéressant si :

  • Vous n’avez pas besoin d’un équipement d’assistance au déplacement sur le long terme ;
  • Vous avez un cadre de marche 2 roues que vous utiliserez plus que la chaise roulante ;
  • Vous recherchez un modèle de transfert ou d’appoint ;
  • Vous préférez l’option de la réparation à celle de l’achat du neuf.

Faut-il nécessairement prendre un modèle morphologiquement compatible?

Pour cette question, la réponse est impérative ; oui, il est nécessaire de prendre un modèle morphologiquement compatible au patient. Il faut savoir que seul ce critère pourra réellement déterminer le ratio confort-sécurité.

Pour être plus précis, « morphologiquement compatible » désigne ici : la capacité de charge, la forme du dossier et de l’assise, la taille et le poids du véhicule, la présence ou non des éléments d’appui (accoudoirs et repose-pied).

Si ces critères sont respectés, le patient gagnera en confort. Aussi, ces critères entrent en jeux pour la stabilisation de la chaise roulante que ce soit sur un terrain plat ou sur un terrain accidenté. En plus d’être déterminante pour le confort de l’utilisateur, la compatibilité morphologique joue également un rôle dans la durabilité du VPH.

En effet, lorsque le véhicule correspond bien à la taille et au poids du patient, il ne risquera pas de s’user prématurément. De ce fait, assurez-vous toujours de prendre un VPH qui soit totalement compatible à la morphologie de son futur utilisateur.

Que faut-il faire lorsque le VPH ne sert plus?

Nombreux sont ceux qui n’ont besoin d’un équipement d’assistance au déplacement que pour une brève période. Les personnes concernées par ce cas se retrouvent en fin d’utilisation avec un objet qui ne fera qu’encombrer leur espace de vie. Pour donner une seconde vie à l’équipement, de nombreuses options s’ouvrent à ces personnes.

Alors, il est possible de faire louer l’équipement si l’on désire récupérer son prix d’achat. Il est également possible de le revendre sur internet ou par le biais

du « bouche-à-oreille ». Si vous êtes toutefois plus enclin à la philanthropie, vous pouvez bien faire don de l’équipement à une institution médicale. Vous pouvez également cibler la personne à qui vous espérez faire le don.

Pourquoi choisir l’option manuelle à l’instar du modèle motorisé?

Nous avons évoqué ci-haut les différences entre les fauteuils roulants motorisés et ceux qui sont manuels. Voici les raisons qui devraient vous pousser à choisir les modèles manuels à la place des modèles motorisés :

  • Si vous disposez encore d’un grand pourcentage de vos capacités physiques, le modèle manuel vous reviendra moins cher et sera plus pratique ;
  • Les fauteuils roulants manuels sont plus faciles à ranger et à transporter ;
  • Les modèles motorisés impliquent une dépense supplémentaire au niveau de la facture d’électricité.

Quoi qu’il en soit, les fauteuils roulants motorisés peuvent convenir aux personnes à mobilité réduite qui vivent seules. Pour palier le manque d’assistance, il faut en effet rester vigilant et opter pour un VPH automatique qui pourra se déplacer au bon vouloir du patient.

Les Fauteuils Roulants Les Plus Vendus